Connect with us

Entreprise

Gérer intelligemment les biens immobiliers

Avatar

Published

on

Les étapes à réaliser pour se lancer dans la création d’entreprise

La numérisation doit faciliter les processus, faire gagner du temps et mettre enfin un terme aux innombrables classeurs remplis de papiers. Dans le secteur de l’immobilier, la numérisation n’en est encore qu’à ses débuts. Mais les dernières années l’ont montré : les choses bougent dans le monde de l’immobilier. Les logiciels font de plus en plus leur entrée dans le quotidien des bailleurs.

La location, une chance et une tâche colossale

Dans le meilleur des cas, la location d’un bien immobilier n’est pas seulement une source de revenus à long terme, mais elle implique également une multitude de tâches et d’incertitudes. La gestion et l’établissement du décompte annuel des charges, en particulier, occupent des postes importants. Trouvez ici plus de détails.

On pourrait pourtant penser qu’à l’heure de la numérisation, l’utilisation du stylo et du papier, surtout pour ces derniers, a pris fin depuis longtemps. Pourtant, de nombreux bailleurs privés misent encore moins sur les logiciels que sur les calculatrices et les tableaux. D’une part par habitude, d’autre part par ignorance du fait que les solutions numériques leur apportent non seulement un grand gain de temps, mais aussi une sécurité juridique.

Un faible taux d’erreur grâce à l’aide d’un logiciel

L’établissement d’un décompte des charges à l’aide de tableaux Excel et autres comporte un énorme risque d’erreur. Il suffit de se tromper de ligne ou d’introduire une erreur de chiffre pour que l’ensemble du décompte soit erroné. Il existe donc un potentiel d’optimisation. Grâce à une solution logicielle qui fournit des explications aux bailleurs tout au long du processus, il est possible d’établir en quelques étapes un décompte des charges exact et prêt à être envoyé pour différentes variantes de biens immobiliers. C’est justement le thème de la sécurité juridique et du travail selon les lois en vigueur qui joue souvent un grand rôle pour les bailleurs. En effet, il n’est pas facile pour un profane de s’y retrouver dans la jungle juridique et d’être toujours à jour. Il est donc d’autant plus confortable que les solutions logicielles fonctionnent selon les dispositions légales actuelles et que les bailleurs n’aient plus à s’en préoccuper.

La saisie facilitée des relevés et des taxes, ainsi que l’affectation des charges directes et des frais annexes, sont autant d’avantages supplémentaires que les bailleurs tirent de l’utilisation d’une solution logicielle. Et les locataires en profitent également : ils peuvent plus facilement comprendre les différents postes, ce qui entraîne au final une diminution des plaintes et des ambiguïtés. En règle générale, un décompte basé sur un logiciel est en outre plus professionnel, ce qui augmente la confiance du locataire. Les doubles avantages pour le propriétaire et le locataire sont donc indéniables.

L’utilisation d’un logiciel au lieu d’un prestataire de services externe pour la facturation permet en outre de réduire les coûts. La variante logicielle offre une alternative nettement plus avantageuse, que le décompte doive être établi pour un seul ou pour un grand nombre de biens immobiliers. Le temps et les coûts économisés peuvent alors être investis judicieusement dans la vie privée plutôt que dans la gestion immobilière.

Un programme – de nombreuses possibilités

Pour que l’entrée dans la gestion assistée par logiciel soit réussie, les programmes sont conçus de manière à pouvoir être utilisés même sans connaissances informatiques significatives. Grâce à une interface utilisateur claire, les objets loués et les postes de coûts sont rapidement créés et répartis entre les locataires. Les données relatives aux locataires et aux objets sont saisies par le bailleur et peuvent être adaptées à tout moment en cas de déménagement ou de changement.

Outre l’établissement des décomptes, les travaux de routine qui prennent beaucoup de temps, tels que le classement des documents, font toujours partie des tâches les plus importantes.

Continue Reading

Entreprise

Le phénomène du mauvais payeur, un mal typiquement français

Avatar

Published

on

By

Le phénomène du mauvais payeur, un mal typiquement français

Vous êtes sûrement déjà tombé sur le cas d’un client mauvais payeur. Plusieurs figures peuvent être étudiées, mais le problème se situe entre la non-transparence des deux acteurs. Et puis, les dettes devront être payées, quelle que soit notre situation financière. (suite…)

Continue Reading

Entreprise

Qu’est-ce qu’une étude de sol ?

Avatar

Published

on

By

parapluie personnalisé

Lors d’une étude de sol, la nature du sol est examinée. Les résultats sont résumés dans une expertise du sol de fondation. Les autres termes utilisés sont expertise de sol, expertise de fondation, expertise géotechnique ou rapport géotechnique. Ce rapport contient différentes valeurs caractéristiques qui permettent la planification ultérieure d’un bâtiment :

Pourquoi une étude de sol est-elle si importante ?

En tant que propriétaire de terrain et maître d’ouvrage, vous supportez généralement le risque lié au terrain à bâtir. Le risque lié au terrain de fondation est défini en partie comme suit dans la norme DIN 4020 déjà mentionnée : « un risque résiduel inévitable, inhérent à la nature de la chose, qui peut entraîner des effets ou des difficultés imprévisibles, par exemple des dommages à la construction ou des retards de construction, en cas d’utilisation du terrain de fondation… ».

Si, par exemple, le sol de fondation n’est que faiblement porteur et qu’une partie du sol doit être remplacée sous la future maison, cette information figure dans l’étude de sol. Cela permet de réaliser des fondations adaptées à la nature du sol et de minimiser ainsi les dommages. Le choix de l’étanchéité de la construction résulte également des conclusions de l’étude technique de sol. Comme ces points sont déjà clarifiés dans l’expertise du sol, vous avez, en tant que maître d’ouvrage, une sécurité de planification et de coûts.

Une étude de sol est-elle obligatoire ?

Pour le concepteur responsable, l’étude et l’expertise du sol sont obligatoires pour une planification professionnelle. Elle fait partie de la phase de prestation 1 de l’étude de base. Un architecte devrait vous éclairer dès la phase de prestation 1 et vous recommander l’expertise du terrain. Les ingénieurs spécialisés conseillent généralement de réaliser une étude de sol. Vous réduirez ainsi vos risques financiers et les dommages ultérieurs au bâtiment.

Pourquoi une étude de sol est-elle si importante ?

En tant que propriétaire du terrain et maître d’ouvrage, vous supportez généralement le risque lié au terrain à bâtir. Le risque lié au terrain de fondation est défini en partie comme suit dans la norme DIN 4020 déjà mentionnée : « un risque résiduel inévitable, inhérent à la nature des choses, qui peut entraîner des effets ou des complications imprévisibles, par exemple des dommages à la construction ou des retards dans la construction, en cas de mise à contribution du terrain de fondation… ».

Cela signifie que si le terrain à bâtir, c’est-à-dire le sol, est d’une autre nature que celle attendue, c’est vous qui assumez le risque. C’est toujours le cas après une étude du sol, mais une expertise du sol permet d’obtenir des informations nécessaires à la planification et à la stabilité d’un bâtiment. Lorsqu’une étude de sol est réalisée, elle constitue la base de diverses prestations de planification.

Si, par exemple, le sol de fondation n’est que faiblement porteur et qu’une partie du sol doit être remplacée sous la future maison, cette information figure dans l’étude de sol. Cela permet de réaliser des fondations adaptées à la nature du sol et de minimiser ainsi les dommages. Le choix de l’étanchéité de la construction résulte également des conclusions de l’étude de sol. Comme ces points sont déjà clarifiés dans l’expertise du sol, vous avez, en tant que maître d’ouvrage, une sécurité de planification et de coûts.

 

Continue Reading

Entreprise

Les étapes à réaliser pour se lancer dans la création d’entreprise

Avatar

Published

on

By

Les étapes à réaliser pour se lancer dans la création d’entreprise

Pour tout entrepreneur, la création d’une entreprise représente une grande étape de leur projet. Cette phase est importante et mérite beaucoup de réflexion, de préparation et de minutie. Pour concevoir votre entreprise, vous avez besoin de penser à vos produits ou services ou à votre business plan. Il est surtout essentiel de bien établir votre étude de marché. Pour la réalisation de votre projet, il est donc nécessaire d’avoir les qualifications adéquates et de connaître les démarches indispensables. Pour vous aider à connaître les différentes étapes de cette création, aidez-vous avec une formation. Même si son suivi n’est pas obligatoire, elle est bénéfique pour le bon déroulement de vos activités.

Faire le point sur votre situation professionnelle

La première étape à faire pour la création d’une entreprise est de préciser votre projet. Vous aurez besoin de bien définir les concepts aboutissant à son origine. Cela consiste à noter et à clarifier vos différentes idées. Il est également nécessaire de faire le point sur votre situation personnelle. Posez-vous plusieurs questions : disposez-vous des qualifications nécessaires pour concrétiser ce projet ? Quel est votre budget ou le fond dont vous disposez pour vous lancer dans sa réalisation ? Combien de temps souhaitez-vous allouer pour créer cette entreprise et pour la gérer ? Ce projet nécessite-t-il de quitter votre emploi ? Répondre à ces questions s’avère être crucial, car cette création exige de l’engagement et beaucoup de temps, lisez ça.

Procéder à l’élaboration de l’étude de marché et d’un business plan

Votre situation professionnelle déterminée, il est temps de se pencher vers l’étude de marché. Celle-ci garantit la viabilité de votre projet. Vous avez effectivement besoin de connaître le fonctionnement du marché. Lors de cette étude, vous devez effectuer des enquêtes et vous renseigner sur plusieurs points :

  • La tendance du marché ;
  • Le comportement de vos cibles ou de vos consommateurs ;
  • Les différents produits ou services, similaires aux vôtres, déjà existants sur le marché ;
  • Les situations de vos concurrents : quel est leur positionnement ? Quelle est leur stratégie pour approcher le marché.

Cette étude effectuée, il est nécessaire de passer à l’élaboration d’un business plan. Il s’agit d’un document renfermant tous les éléments importants de votre projet. Ce business plan vous permet de révéler les points essentiels pour mieux exposer vos idées aux autres. Il renferme plusieurs points comme un bilan et un compte de résultat prévisionnels ou encore un plan de financement. Après la création de ce document, vous pouvez penser au financement de votre projet.

S’informer sur la procédure à suivre pour la création

Pour créer une entreprise, renseignez-vous sur toutes les procédures à effectuer tant au niveau juridique qu’administrative. Pour la structure, informez-vous sur les formalités à effectuer et sur les caractéristiques des formes juridiques existantes. Cette étape nécessite un accompagnement, une formation Création entreprise peut s’avérer donc indispensable.

En termes de procédure, vous devez effectuer une succession d’étapes. Il y a la préparation de vos statuts et les dépôts de vos apports. Les statuts conçus doivent recevoir l’agrégation de tous les associés. Après la réalisation des différentes démarches juridiques et administratives, vous disposez d’un avis de constitution.

Une formation en création d’entreprise pour vous aider

La création d’une entreprise exige de nombreuses tâches, souvent complexes. Pour cette raison, en tant que créateur et entrepreneur, vous pouvez vous aider via une formation dans le domaine. Ce stage vous permettra d’en connaître davantage sur les différents processus à suivre pour piloter votre projet de création. Il renforcera vos acquis et vos compétences, et vous informera sur les problèmes pouvant intervenir tout au long de l’activité. Cet apprentissage vous apprend à mieux vous préparer et à faire face aux éventuels risques. Pour effectuer cette formation, vous n’avez qu’à trouver un organisme compétent et reconnu comme sur ce site, et à vous y inscrire.

Continue Reading

Copyright © 2022